Le super "capitaine" entre officiellement dans la course

Publié le par A La Une : Liberté

                Des mois que les partis opposants et les médias s'intéressent au fait que le Président de la République Nicolas Sarkozy a multiplié ses déplacements en France et à l'étranger, se demandant si le Super Président ne serait pas un Super candidat en campagne avant l'heure.

Alors que le candidat ne voulait pas se déclarer comme tel, et laissait planer un faux "suspense" médiatisé, Jean-François Copé, Secrétaire Général de l'UMP, signait l'éditorial du "Magazine de l'Union" du premier trimestre 2012 en ces termes : "Je compte sur vous pour lancer toutes vos forces dans la bataille électorale pour assurer la victoire de Nicolas SArkozy et faire gagner nos idées et la France ! ".

Pourtant, il y a deux semaines sur TF1, le désormais candidat, s'offusquait devant les questions de Claire Chazal, les détournant et ne voulant se déclarer tout de suite comme candidat à l'élection présidentielle. Le 2 février dernier, il expliquait alors vouloir parler aux Français de leurs soucis et de l'avenir comme Président, ne voulant mener à l'amalgame. S'il avait aimé parler des autres Présidents brimant un second mandat et ne l'annonçant que mi-mars, l'actuel Président a certainement été pressé par la médiatisation...de sa médiatisation, et a fait sa déclaration hier au journal de 20h sur TF1.

 

1863518_0_640x280.JPG

 

 

                  Sur la première chaîne, Nicolas Sarkozy a annoncé en direct : "Oui, je suis candidat". Répondant à Laurence Ferrari, il explique qu'il veut poursuivre ses réformes ("240 lois adoptées sous la présidence de Nicolas Sarkozy depuis juin 2007, 47 projets de loi gouvernementaux et 27 propositions de loi issues de parlementaires de la majorité entre mars 2010 et décembre 2011", rappelle l'UMP).

Le Président interroge alors la journaliste, lui demandant si elle pourrait imaginer un capitaine de bateau quitter le navire en pleine tempête ... Une phrase de communication qui passe mal : rappel à  l'incident du bateau de croisière Costa? Le Président a-t-il voulu faire comprendre aux Français qu'il ne serait responsable de détruire leur vie comme cet incident a pu le faire?

En revanche, la communication, ou plutôt démagogie, de la 1ère chaîne battait son plein : court reportage sur Nicolas Sarkozy et ses voyages ces derniers mois le montrant comme un Président en fonction, suivi d'un bref rappel de ces derniers mois pour la France avec une stagnation du pouvoir d'achat (0%) en Septembre 2011... De quoi faire réagir le Président-candidat, sans oser lui proposer de réagir directement. Il explique vouloir propoer aux Français un Référendum sur la question du chômage, et que la "France forte" - son nouveau slogan bien prononcé - sera protégée. Fini l'assistanat dénoncé depuis cinq ans, il faut revaloriser le Travail, amener vers la formation tout en jouant la carte de la solidarité pour les vieux, malades, épuisés : "Tous ceux qui ont la force, la santé pour travailler auront un emploi ou une formation".

Le slogan de campagne du Président pour ce deuxième mandat brimé, est donc "La France forte !".

 

Son mandat en tout cas commence fort, le Président, toujours en-dessous de François Hollande dans les sondages depuis la Primaire Socialiste, s'est vu rallié - avant même d'être candidat - par Christine Boutin, qui menaçait pourtant de lâcher "une bombe atomique" sur le Président si le Conseil Constitutionnel ne faisait pas quelque chose pour ses 500 signatures, et , tôt ce matin ce fût au tour d'Hervé Morin (Nouveau Centre) de renoncer à sa candidature à l'élection présidentielle. L'ancien ministre de la Défense apporte également son soutien au Président pour les élections, lui qui avait pourtant rédigé "Arrêtez de mépriser les français !" à l'attention de Nicolas Sarkozy.

 

 

 

                                                                                                                             Mallorie Lowenda Lambilliotte

Publié dans Actualité Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LAMBILLIOTTE 23/02/2012 13:49

Fort bien mené - bonne continuation -