Découverte artistique : Boulbar était en session acoustique sur "Paris Tout Nu"

Publié le par A La Une : Liberté

Ce soir à la radio je vous présentais Bertrand Boulbar. En attendant le podcast ...

" Artiste de la scène française, j’ai redécouvert Boulbar il y a quelques mois grâce à son nouvel et troisième album : Motor Hotel, le récit d’une errance américaine. Et oui : 3ème album, le premier sortait en 2005 après trois ans de petits concerts parisiens, notamment sur le désormais fameux bateau El Alamein, dont je ne cesserai pas de vous parler et pour cause, il nous offre en live de vrais artistes, comme Boulbar donc, qui a même proposé son premier album en téléchargement légal et gratuit. Quelqu’un qui aime la musique et vit plus pour elle que par elle en somme. En 2007, il nous montre déjà l’Amérique retraçant la vie du célèbre Iron Jack, ce boxeur qui a connu gloire et désenchantement, et ce en treize chansons. En 2008, cet artiste musicien, chanteur et interprète, qui écrit de la BD met en musique celle qui s’appelle «  Requiem pour un champion », dessinée par Vincent Gravé. Au sein d’un même objet il associe cette BD avec la musique : une réussite artistique complète.

 Entre rock pur et chanson française, il nous emmène sur scène, et en cd avec plusieurs formations suivant les concerts : piano, contrebasse, guitare, basse, batterie, ordinateur, … et ce soir c’est en solo.

Il nous a présenté ce qu’est Motor Hotel, histoire vraie de son voyage, ou plutôt son road trip, un peu à l’arrache aux Etats-Unis, de New-York à San Francisco en passant par Burnsville, Springfield ou bien encore Denver par exemple.

Si je devais vous la faire courte, je dirai que rarement un album ne m’a autant parlé. C’est simple, on se sent mieux, plus humain en l’écoutant. Je n’avais pas ressenti ça depuis un court voyage dans les plaines de Mongolie : on n’avait pas à prononcer un mot pour se comprendre, pour rire et partager avec la population locale, je me sentais vivre, sereine, à ma place. Motor Hotel c’est exactement ça, c’est annoté d’empathie, avec un rythme tantôt rock tantôt nostalgique, on s’évade, on s’allège, on a le cœur qui gonfle un peu plus à chaque note. Boulbar est parti de motel en motel, il y a enregistré son album, il est parti à la rencontre des Américains, loin des clichés, dans les coulisses de l’American Dream, ce melting polt américain et la vie : la simple, la quotidienne, celle des émotions.

Et, c’est réussi : on passe par tous les sentiments, on est transporté et on a qu’une envie : partir loin, cheveux au vent, sans carte, aller vers l’autre, mais surtout : l’écouter."

 

Ses dates : Jeudi 8 mars aux Trois Baudets, le 27 avril au Printemps de Bourges,

le reste c'est sur son site officielhttp://www.boulbar.com/

Vous êtes intéressés par son voyage ? Son récit, étape par étape, c'est sur son Blog-Carnet de Bordhttp://motor-hotel.blogspot.com/

Aimez-le sur Facebook, vous recevrez même son single en cliquant simplement sur "J'aime" ;) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SIMON-SCHWARTZ 08/03/2012 18:12

Tous les artistes dont vous faites l'éloge, le mérite très certainement, beaucoup d'autres devraient venir au devant de vous pour se faire mieux connaître - vos articles incitent réellement à la
rencontre de ces talents encore peu connus-